L'église Saint-Martin de Vion
Notre village > L’église Saint-Martin de Vion > L’église de Vion

L'église de Vion

Solidement assise sur son rocher, ne peut échapper à l’attention de celui qui descend la vallée du Rhône. Dominant un village bien groupé, elle présente un chevet massif et élevé et un clocher carré, percé d’élégantes arcatures.
Bâtie sur une éminence, abritant sous son ombre tutélaire le village qui se déroule à ses pieds, dominant, à mi-hauteur de la montagne, la superbe vallée du Rhône, l’église de Vion unit la grâce pittoresque de son site à un mérite architectural justement apprécié des connaisseurs. L’édifice est un chef-d’oeuvre, en miniature, de style romano-byzantin, harmonieusement fondu dans ses détails, rehaussé à profusion de peintures très soignées, avec crypte souterraine, formant ainsi un vif et saisissant contraste avec le caractère si uniformément ogival des églises de nos contrées.
Ne vous attardez pas devant la façade, édifiée lors des travaux de restauration du siècle dernier, il faut entrer
rapidement.

JPEG - 18.7 ko

Vue d’ensemble :

L’église se présente comme une croix latine ,avec une abside principale, tournée vers l’Est et voûtée en cul-de-four, et deux absides secondaires ouvertes sur les bras du transept, qui forment au Nord, la chapelle de Saint Joseph, et au Sud, la chapelle de la Vierge.

JPEG - 23.1 ko
La façade occidentale
style romano-byzantin
JPEG - 28 ko
La nef


Chapiteaux de l’arcature de l’abside

JPEG - 26 ko
L’abside
L’abside à l’extérieur à pans coupés est à l’intérieur de plan semi-circulaire et voûtée en cul-de-four. Elle est décorée d’une arcature s’appuyant sur des colonnettes à chapiteaux.
JPEG - 37 ko
les deux chapiteaux d’entrée dans le chœur
ils portent l’arbre de vie, de régénérescence et de fécondité, mais aussi l’arbre de la connaissance, sous forme d’un palmier.
JPEG - 35.7 ko
Les chapiteaux côté nord
Ils présentent tout d’abord des feuillages sous forme de palmettes, qui vont s’ouvrir de plus en plus, porter des fleurs puis des fruits.
JPEG - 22 ko
Chapiteau des 2 lions
JPEG - 22.5 ko
Chapiteau représentant le tentateur


Chapiteaux de la croisée du transept

JPEG - 24.6 ko
Les arcs de la croisée du transept

C’est en remontant vers le transept et le chœur que nous retrouvons les parties romanes. Dans les bras du transept à coupole sur trompes (remaniée au XIXe) s’ouvrent deux absidioles voûtées en cul-de-four. Les arcs de la croisée du transept reposent sur des demi-colonnes à chapiteaux.

JPEG - 36.4 ko
La Nativité
JPEG - 41.9 ko
La mise au tombeau
JPEG - 54.2 ko
Le baiser de Judas
Ce chapiteau représentent l’arrestation du Christ au jardin des Oliviers avec le baiser de Judas et saint Pierre tranchant l’oreille d’un soldat romain



La Statue de la PIETA

JPEG - 16.5 ko
La Pietà

C’est un magnifique témoignage de la piété de la fin du Moyen-Age, qui aimait à représenter les scènes de la Passion et particulièrement la Vierge des Douleurs.Il faut remarquer le visage de la Vierge, ses yeux tuméfiés et son regard très doux, empreint d’une sereine acceptation de la volonté de Dieu. Ce regard,d’ailleurs, ne s’attache pas au corps inanimé de son Fils, mais va au-delà, comme dans l’attente. Les mouvements sont figés, mais sans raideur ; la main droite,qui retient le corps du Seigneur, est très assurée.



Un escalier au centre de la nef s’enfonce dans le sol , débouchant sur un long couloir transversal voûté en berceau qui s’étend sous toute la longueur du transept, on atteint la crypte.

JPEG - 19 ko
JPEG - 19.4 ko